fbpx
Santé et Bien-être

Boire fréquemment du thé vert permettrait de vivre plus longtemps

Une vaste étude chinoise a montré que boire du thé vert au moins trois fois par semaine, augmentait les chances de vivre plus longtemps.

Boire du thé vert au moins trois fois par semaine serait bon pour la santé. Mais le thé noir ne produirait pas autant de bienfaits.
Cette nouvelle étude, menée par des scientifiques de l’Académie chinoise de sciences médicales, a suivi 100.902 adultes chinois. Ces personnes étaient sans antécédents de crise cardiaque, d’AVC ni de cancer.

Etude montrant les effets du thé sur la santé

Tout d’abord, l’échantillon a été partagé en deux groupes selon leur consommation de thé. Le premier regroupait les personnes qui consommaient du thé au moins trois fois par semaine.  Quant au second,il regroupait tous ceux qui buvaient cette boisson moins de trois fois par semaine. Les participants ont ensuite été suivis pendant environ sept années.

Leurs résultats, parus le 9 janvier dans la revue European Journal of Preventive Cardiology, ont montré que le groupe habitué à la consommation de thé était plus susceptible de bénéficier d’années de vie en bonne santé et d’une plus longue espérance de vie. Par exemple, les chercheurs ont estimé que les cinquantenaires amateurs de thé développeraient en moyenne un accident vasculaire cérébral ou une maladie coronarienne 1,41 an plus tard. De plus, ils vivraient 1,26 année de plus que ceux qui ne buvaient pas ou peu de thé.

Les amateurs de thé vert enregistraient :

  • un risque abaissé de 20% de maladies cardiaques et d’AVC,
  • un risque moindre de 22% de maladie cardiaque létale,
  • et un risque abaissé de 15% de mort toutes causes confondues, en comparaison avec les personnes qui buvaient peu de cette boisson.

L’équipe scientifique a aussi cherché à savoir si le changement d’habitudes de consommation de thé pouvait affecter le risque de maladie et de mort chez 14.081 participants. Après avoir évalué leur santé à deux moments de leur vie, ils ont trouvé que les sujets qui maintenaient une consommation régulière de thé au moment des deux entretiens, voyaient leur risque d’AVC et de maladie cardiaque baisser de 39%, de maladie cardiaque létale décroître de 56%. Pourtant, leur risque de mort toutes causes confondues baissait de 29% par rapport aux sujets moins friands de thé.

D’après leurs résultats, la consommation de thé vert était liée à un risque abaissé de 25% de maladies cardiaques et d’AVC, de maladie cardiaque fatale et de mort toutes causes confondues. En revanche, aucune association significative n’a été trouvée pour le thé noir.

Le docteur Gu souligne que la préférence pour le thé vert est caractéristique de l’Asie de l’est. “Dans la population que nous avons étudié, 49% des consommateurs fréquents de thé buvaient surtout du thé vert, alors que seulement 8% préféraient le thé noir. La petite proportion de buveurs de thé noir pourrait rendre plus difficile l’observation d’associations claires. Cependant nos résultats laissent entendre qu’il y aurait un effet différentiel entre les deux types de thé”.

En conclusion

Les scientifiques ajoutent que le thé vert est une bonne source de polyphénols. Ceux-ci protègent des maladies cardiovasculaires et des facteurs de risque de la maladie, comme la tension artérielle. En revanche, le thé noir est totalement fermenté. Ce processus oxyde les polyphénols et peut leur faire perdre leurs effets antioxydants. De plus, le thé noir est souvent servi avec du lait. Pourtant,des recherches précédentes ont montré que le lait pouvait contrecarrer les bienfaits sur la santé de la consommation de thé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 28 =